67961153 - asian tiger mosquito (aedes albopictus) isolated

Des gestes simples pour limiter sa propagation

Un lieu de ponte pour l’aedes albopictus (moustique tigre) c’est :

  • un réceptacle (quelle que soit la contenance de 1cm à des mètres cubes d’eau)
  • de l’eau :
    – avec des variations de niveau (la ponte a lieu à l‘interface air/eau sur le bord du récipient et le niveau doit monter pour recouvrir les larves qui se développent en milieu aquatique).
    – stagnante car le moustique-tigre craint le mouvement et redoute les poissons et batraciens friands de ses larves

Les réflexes à adopter

A l’intérieur

  • Ventilez votre logement le plus possible en créant des courants d’air, en utilisant des ventilateurs…
  • Vérifiez l’herméticité de vos portes et fenêtres et, si besoin, installez des moustiquaires…

A l’extérieur

  • couvrir de manière hermétique ou avec des moustiquaires, récupérateurs d’eau de pluie, cuves, fûts divers, réceptacles pluviaux en plastique, etc.
  • curer siphons de lave-mains extérieurs, de fontaines, bondes d’évacuation extérieures, rigoles couvertes avec grille, gouttières, chéneaux, etc.
  • entretenir  piscines, bassins d’agrément (en introduisant des poissons rouges), pompes de relevage, regards et bornes d’arrosage, jardins (haies, herbes hautes, débris végétaux), etc.
  • évacuer tout type de déchets !
  • porter des vêtements amples, clairs et couvrants
  • ranger  (à l’abri de la pluie) brouettes, seaux, pneumatiques, jouets pour enfants, cendriers, poubelles, arrosoirs, caisses, pots divers, etc.
  • vider coupelles, pots avec réserve d’eau, gamelles plastiques ou inox pour animaux domestiques, pieds de parasols, bouturages, plis de bâches, éléments de décoration pouvant retenir l’eau, pluviomètre, etc.

Si vous avez connaissance de gîtes larvaires sur l’espace public, vous pouvez les signaler via le service de l’animal dans la ville au 05 61 22 23 43

Voici quelques liens utiles pour en savoir plus sur le sujet:

https://www.toulouse.fr/web/environnement/animaux-dans-la-ville/moustiques

https://www.occitanie.ars.sante.fr/le-moustique-tigre-informations-aux-particuliers

http://www.moustiquetigre.org/

 

ancely

L’association AJOUPA propose un projet pour faire revivre la piscine Ancely.

« C’est un projet collectif avec des partenaires privés et institutionnels.
La démographie de la ville de Toulouse est en expansion, et plus particulièrement celle du quartier d’ Ancely. Les piscines de Toulouse ne seront pas assez nombreuses dans le temps pour répondre aux besoins des habitants, il est donc nécessaire de proposer une offre innovante et originale.

L’utilisation de cet équipement nautique pour notre quartier et l’ensemble des Toulousains répond à des besoins forts non satisfaits : c’était le seul équipement ouvert au public pendant l’été. »

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter leur proposition ici.

Mercredi 20 février à 19h à la librairie L’autre Rive

A l’occasion de l’ouvrage publié aux éditions Le Pérégrinateur et consacré à l’Occitanie, nous recevons Thomas Perrin, co-auteur de ce livre, qui pour la première fois, propose un portrait contextualisé et illustré de notre région.
Histoire politique et culturelle, perspectives de développement , rôle de l’occitan… Nous parcourrons toutes les caractéristiques de notre belle région à travers ce tour d'horizon illustré.

Thomas Perrin est maitre de conférence en Aménagement du territoire, lauréat du prix « chercheur novélisé » de la ville de Toulouse, il travaille sur les régions et les politiques culturelles.

Librairie L’Autre Rive,

24 Avenue Etienne Billières, 31300 TOULOUSE,

www.autre-rive.com

 

« l'Occitanie, portrait d'une région »

« l’Occitanie, portrait d’une région »

Depuis plusieurs années, le problème de la fermeture de la piscine Ancely par la mairie de Toulouse, de manière unilatérale et sans aucune concertation, n’est toujours pas réglé. Le quartier souffre de l’absence de cet équipement public de premier plan et de première nécessité, d’autant plus lors des épisodes caniculaires qui, à Toulouse, font partie intégrante des « joies de l’été ». Les habitants qui n’ont ni la possibilité ni les moyens de partir à la mer, ou près de lacs ou rivières, sont-ils censés se baigner dans la Garonne, ou dans leur baignoire, en assistant à la lente dégradation d’un équipement public à l’abandon ?

Cette erreur patente en matière d’aménagement urbain et de politique des sports et loisirs est particulièrement dommageable alors que cet équipement est très accessible par les transports publics. Cela permet au plus grand nombre de bénéficier de cette piscine et de désengorger les autres piscines qui sont notoirement surchargées pendant les mois d’été. C’est un équipement idéalement situé par rapport au nouveau quartier de la Cartoucherie qui, comme on le sait, va apporter un très important influx de nouveaux habitants. Dans son plan piscine – dont les résultats restent à voir…- la mairie a évoqué le choix de favoriser des bassins découverts, mais chauffés en hiver, plutôt que des piscines fermées plus coûteuses à entretenir. La piscine Ancely a le profil idéal pour ce type d’aménagement, alors pourquoi attendre et laisser pourrir la situation ? Dans cette affaire, les considérations gestionnaires et politiciennes « à la petite semaine », et le peu d’intérêt pour le bien-être des populations, semblent l’avoir emporté …

Cependant l’association des Amis de la piscine Ancely continue de défendre la rénovation et la réouverture de l’équipement. Ils organisent plusieurs actions, avec dernièrement un (énième) courrier envoyé à la maire de quartier (octobre 2018), et l’inauguration d’un nouveau local fin novembre 2018. Plusieurs élus et experts soutiennent leur action. C’est donc une initiative à soutenir, en espérant que l’injustice soit réparée et que l’on puisse faire un « plouf » dans cette piscine l’été prochain !

Informations et contacts : amis.piscine.ancely@gmail.com

inauguration local 30 nov - copie